La Desouchière c'est qui ?

Publié le par ladesouchiere-degage.over-blog.com


Ces dernières années, la chute apparente du Front National lors des échéances électorales a masqué le développement d’une nouvelle extrême droite, beaucoup plus activiste.

 

Le courant identitaire est l’une de ses composantes.

 

Les identitaires assument parfaitement leur racisme, leur attachement aux mouvements fascistes du passé, et la nécessité d’en passer par la violence pour imposer leurs idées.

 

Les différents réseaux de cette mouvance, qui n’est pas organisée comme un parti unique et centralisé développent des formes d’actions sans équivoques : organisation de « milices » qui patrouillent dans les rues et les transports en commun pour s’occuper de la « racaille », attaque directe des manifestations du mouvement social, par exemple.

 

Leurs sympathisants n’hésitent pas à tabasser et à ratonner comme leurs prédécesseurs skins-heads des années 80 : même si les structures officielles du Bloc Identitaire nient toujours une quelconque implication dans les agressions violentes, il n’en reste pas moins que celles-ci ont tendance à se multiplier, dès qu’une implantation locale de leurs réseaux existe.

 

Ainsi, dans le Nord, ou ils tiennent notamment une Maison de l’Identité Flamande, les agressions contre tout ce qui n’est pas assez « de souche » dans leur cerveau tordu se multiplient au quotidien.

 

Dans le Tregor, l’achat récent d’une propriété par cette mouvance coïncide avec l’explosion des inscriptions racistes, et un commerce identifié comme « allogène », en l’occurrence un kebab a été dégradé récemment avec l’inscription « Zone Identitaire ».

 

Naturellement, le Bloc identitaire et ses satellites n’ont pas encore les moyens de leurs ambitions. Mais leur stratégie d’implantation locale peut très vite donner des résultats désastreux au quotidien.

 

Ainsi le projet La Desouchière a-t-il avancé très vite. C’est à l’automne 2008, qu’un certain Olivier Bonnet, sous le pseudonyme de Roark lance un appel sur le site Fdesouche. Il se présente comme un bon père de famille, militant politique du début des années 80, soucieux aujourd’hui de faire avancer un « projet positif » pour la « communauté » .

 

Son idée ? Un village Gaulois qui résisterait encore et toujours à l’envahisseur. Des militants d’extrême droite, donc qui s’installeraient dans un coin bien choisi, à la campagne, y achèteraient progressivement un maximum de biens, avant d’être suffisamment nombreux pour y imposer leurs idées.

 

Bonnet et quelques «  camarades » créent rapidement deux structures, une société civile immobilière, destinée à récolter des fonds et une association, basée à Dijon : «  Des racines et des Elfes ».

 

Si la Bourgogne a finalement été choisie, c’est que Bonnet a trouvé dès le début de l’hiver 2009, un lieu d’implantation.

Comment ?

Grâce à un « sympathisant » déjà installé sur place, dans une petite commune de la Nièvre, Mouron sur Yonne : un tailleur de pierres de son état, qui a racheté une ancienne usine «  Les Grands Moulins ». Sympathisant actif, puisqu’il participe notamment à une autre initiative identitaire une coopérative d’achat « patriotique ».

 

Bonnet s’installe avec sa famille dès le printemps 2009, et pendant l’été d’autres militants participent à un début de rénovation du lieu.

 

Il continue cependant à entretenir des liens étroits avec la mouvance identitaire pour populariser son projet.

Le 11 novembre 2009, il est ainsi présent à la réunion d’une revue d’extrême droite «  Synthèse Nationale », ou l’on croise, entre autres, des anciens de l’OAS , des antisémites révisionnistes, ou des vieux loups d’Ordre Nouveau, qui « ratonnait » déjà dans les années 60. (http://yahoo.bondyblog.fr/news/200912220001/la-desouchiere-ses-batisses-en-pierre-son-air-sa-race-purs). L’air pur de la campagne ne calme pas notre loustic, qui intervient également en février 2010 sur la radio néo fasciste Radio Courtoisie.

 

La Desouchière,d’après ce que nous en avons, vu, ne compte pas beaucoup d’habitants à demeure pour l’instant, nos héros nordiques de pure race ayant manifestement une prédilection pour le retour à la terre,…sur Internet, ou alors en période estivale.

 

Cependant, la  présence des amis de la Desouchière, même occasionnelle risque de très vite poser un problème à tous les habitants et visiteurs du Morvan : parmi les projets immédiats de la Desouchière, il y a notamment un gîte réservé à leurs sympathisants, mais aussi l’organisation de « chantiers collectifs » pour rénover la propriété.

 

O,r pour trouver des bras ou des clients, Bonnet lance ses appels à candidature, non seulement  sur tout l’internet d’extrême droite (1)

Bref, les étés risquent de devenir très chauds, et ce coin du Morvan va très vite ressembler à la place de l’Opéra à Paris, le jour de la manifestation nationale des fous de Jeanne d’Arc.

 

Et, petit à petit, ce sera toute l’année, si nous ne tuons pas le projet dans l’œuf .

 

Et pour commencer, c’est à chacun de nous d’informer de l’identité réelle des habitants de la Desouchière, qui se sont bien gardés pour l’instant d’afficher la couleur !

 

 

(1)chez les intégristes catholiques, ceux qui appellent à des rassemblements devant notre Dame, finissant en agressions homophobes (http://christroi.over-blog.com/article-la-desouchiere-41354356.html), sur le forum identitaire aposcatase, ou l’on croise des paiens néo nazis aussi bien que des chrétiens antisémites, ou sur les différents sites du Front National de la Jeunesse…

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article