Desouchière dégage ! Cinq mois déjà...

Publié le par Morvan antifasciste

Desouchière Morvan antifasciste

 

Revoilà Morvan Antifasciste.

 

Mais au fait qui sommes nous ?

 

Ni Jean Moulin, ni les X Men, pour commencer.

 

Nous sommes juste ceux qui ont eu le « privilège » de découvrir l'existence de La Desouchière avant les autres habitants et amis du Morvan.

 

Juste des voisins de cette « communauté » d'extrême droite, tombés par hasard sur des articles de sites de cette mouvance qui signalaient fièrement l'initiative.

 

Juste des gens qui ont eu un sacré choc lors de cette découverte et se sont immédiatement demandés ou était exactement la Desouchière, qui étaient ces militants qui cachaient soigneusement leur activité réelle.

 

 

Nous avons trouvé rapidement, et décidé de rendre publique l'information. Pour que chacun sache et fasse ce qu'il estime juste de faire, vis à vis de ces gens qui comptaient s'implanter tranquillement, dans les villages, dans les associations du Morvan, se présenter éventuellement aux élections locales sous une étiquette « neutre » puis tomber le masque quand ce serait trop tard.Nous avons fait ce blog avec les informations dont nous disposions à l'époque, et sans avoir beaucoup d'idées sur la suite.

 

Et puis, la suite est venue d'elle même, et nous a un peu dépassés.

 

Le côté un peu terrifiant : les messages hostiles et à la limite de la menace de divers individus, « national autonomes » revendiquant ouvertement la violence raciste, antisémite et anti homosexuels, par exemple. Sur le site fdesouche aussi, des dizaines de commentaires furieux, contre les « gauchistes », et le détail des châtiments potentiels envers nous le moment venu.

 

Dans le même temps en France, l'extrême droite activiste multipliait les agressions physiques et les provocations: à Lyon, notamment , où se trouvent une partie des sympathisants de La Desouchière, les militants fascistes attaquent les manifestations à visage découvert. Un peu partout en France, les « bonehead » sont de retour, et l'invitation pour des séjours à La Desouchière tourne aussi dans cette mouvance là  et sur des sites qui font l'apologie des dirigeants de la Waffen SS ou de la Division Charlemagne

 

Au détour d'un forum, on tombe sur d'autres « agents » dormants, installés dans le coin de longue date et qui ont rejoint la Desouchière: Sur le « forum natio », un ancien du DPS, le service d'ordre du Front National, se présente comme un habitué des lieux: son pseudo, Landser est aussi celui d'un groupe de musique néo nazi, interdit en Allemagne , dont le premier nom de scène était « Solution Finale ». Et la passion du monsieur : la fabrication de haches....

 

Nous nous sommes donc vite rendus compte que non seulement, nous n'exagérions pas, mais que la réalité de La Desouchière et de ses réseaux était plus importante et plus dangereuse que nous ne l'avions vu au premier abord.

 

Alors, Désoucher la Desouchière, oui mais comment ?

 

Non seulement, nous n'étions pas très rassurés, mais en plus nous n'avions aucune idée précise.

 

Heureusement, nous avons aussi été dépassés dans le bon sens. Nous ne nous attendions pas forcément à des réactions immédiates. Nous nous demandions même s'il allait y avoir une réaction tout court. En temps de crise, tout le monde est un peu replié sur ses problèmes, et le racisme et l'antisémitisme aujourd'hui suscitent souvent au mieux l'indifférence.

 

Pourtant quelques semaines après le lancement du blog, il s'était déjà passé plein de choses dans le Morvan et en Bourgogne: un groupe Facebook a été rapidement lancé contre la Desouchière par des gens de la région, et a déclenché une réaction immédiate de la part des fascistes, notamment des habitués et des administrateurs de Fdesouche qui ont passé beaucoup de temps à pourrir une initiative qu'ils déclarent pourtant insignifiante.

 

Sur place, les desouchiers démasqués ont subi quelques déconvenues de taille:par exemple, l'association La Graineterie à Clamecy , a éconduit fermement, et explicitement les membres de La Desouchière et notamment l'artisan en chef qui souhaitait adhérer et faire la promotion de ses produits.

 

On a vu fleurir les affiches et les autocollants anti desouchière dans le coin.

 

Et puis nous avons reçu un tas de mails de gens de la région, nous demandant ce qu'on pouvait faire, tout de suite, contre la Desouchière.

 

desouchiere identitaire-copie-1 

Des antifascistes de partout nous ont écrit : de Bourgogne d'abord ou malheureusement les identitaires ne sévissent pas qu'à la Desouchière.

 

Et de toute la France.

 

Merci à toutes ces personnes, tous ces voisins qui ont réagi , tout de suite.

 

Merci à Luftmenschen et à l'Archipel des Autonomes Vagabonds, les premiers à avoir relayé nos textes. Merci aussi à l'Espace autogéré des tanneries, aux contributeurs du  forum antifasciste, qui ont aussi fait passer l'info.

 

Merci aux Sharp de Nevers, à RS2F et à tous les skinhead antifascistes ( et oui, ça existe...), pour leur solidarité  leurs infos, et leurs conseils.

 

Merci aux yeux et aux oreilles du Morvan, à tous les promeneurs vigilants qui nous envoient leurs compte rendu de ballade aux alentours de La Desouchière.

 

Et maintenant ?

 

Quelques mois se sont écoulés. Les habitants de La Desouchière ont eu l'occasion de faire la preuve de leur soi disant amour de notre région et de ses habitants.

 

Il consiste surtout à mépriser et à torpiller tout ce qu'on y fait.

 

Un des grands combats des identitaires du coin a par exemple consisté à essayer de faire interdire le concert de Maghreb-United à Chalon sur Sâone. C'est vrai, les jeunes ne s'ennuient pas assez par chez nous, supprimons leur encore des possibilités de s'amuser.

Le prétexte ? Ce n'est pas de la musique « de chez nous », ma bonne dame. Les gens sont bien assez grands, pourtant, pour décider tous seuls de ce qu'ils écoutent, non ?

 

De toute façon, même le développement de la culture locale n'est pas assez bien pour les messieurs dames de La Desouchière.

 

En juillet, le site fdesouche publie ainsi une charge violente contre la fête de la Vielle, qui se tient tous les ans à Anost depuis 1978, époque à laquelle l'extrême droite , comme aujourd'hui, en guise de « défense des traditions » s'occupait surtout d'attentats contre les foyers de travailleurs immigrés ou de ratonnades

 

La vielle est pourtant un instrument de musique qui date du Moyen Age, un grand moment de toutes les fêtes populaires au 19ème siècle. Le Festival d'Anost mélange les concerts et les genres autour de cet instrument et vingt milles personnes s'y rendent chaque année.

 

Mais voilà, à La Desouchière, on aime les traditions lorsqu'elles sont figées et stériles: alors inviter des musiciens turcs à la fête, quel scandale !

 

Tenons-nous le pour dit :désormais dans le Morvan, nous devrons obéir à nos nouveaux maîtres faute de subir injures et stigmatisation sur tous les médias d'extrême droite.

 

Ou nous satisfaire de la récupération de nos initiatives par ces mêmes médias: ainsi, depuis deux ans, on débat beaucoup à Corbigny de la fresque peinte sur la vieille Abbaye. L'opération, et surtout son coût ne sont pas du goût de tout le monde, et pour cause, 85 000 euros, alors qu'il y a tant de besoins urgents pour la population, ça passe mal.

 

Seulement, au départ, les initiatives critiques des habitants sur ce sujet étaient indépendantes et autonomes: mais les gens de La Desouchière se sont jetés sur l'occasion de récupérer l'affaire à travers le site Des racines et des Elfes..

 

A cause d'eux , lorsqu'on cherche à se renseigner sur la polémique et sur la volonté d'une partie des habitants de débattre du bien fondé de cette initiative artistique, on tombe, sur le net, sur des sites d'extrême droite, fdsouche, le forum patriote, ou des blogs de catholiques intégristes et antisémites comme Christ Roi.

 

On aurait voulu saborder et discréditer volontairement la démarche qu'on n'aurait pas mieux fait !

 

Etrangement la fresque date de 2009:un des initiateurs de La Desouchière était déjà sur les lieux à l'époque, et les autres Desouchiers sont arrivés peu après.

 

Pourtant leur élan d'indignation date seulement de mai 2010. Soit un peu après qu'une partie des gens qui animent l'Abbaye aient eu quelques discussions et coups de gueule contre un certain artisan qui a participé à des travaux à l'Abbaye, mais qui n'avait pas parlé de ses autres projets pour Corbigny, notamment l'implantation d'une communauté d'extrême droite...

 

Voilà le bilan de La Desouchière, depuis février.

 

Celui de Morvan Antifasciste ?

 

Nous n'avions pas l'ambition de desoucher la Desouchière du jour au lendemain, ni celle de nous prendre pour de grands Resistants, simplement pour avoir fait le boulot d'information que nous devions faire.

 

Nous ne sommes pas des fascistes. Nous n'avons pas cet ego démesuré qui consiste à nous auto glorifier sans arrêt de nos moindres faits et gestes: à la Desouchière, on ne peut pas planter un carré de menthe ou de poireaux sans croire avoir réinventé la « permaculture », on ne plante pas un clou , on ne met pas un carré de carrelage, sans en faire une vidéo.

 

Mais nous sommes fiers, très fiers d'une chose: des réactions, des initiatives immédiates qui ont suivi notre petit travail d'info, qui montrent que les habitants du Morvan sont antifascistes pour beaucoup, au quotidien.

 

Nous sommes fiers finalement, de n'être que des gens parfaitement ordinaires parmi les autres habitants de notre région.

 

Nous ne sommes qu'un tout petit morceau du Morvan antifasciste, et à tous ceux qui nous demandent ce que va être la suite de la lutte, nous leur renvoyons la question, car c'est maintenant à nous tous de nous rencontrer et d'en décider.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Louison Michel 02/08/2010 12:01



Bien contente de cette information! Oui, l'étape suivante devrait être la rencontre et l'organisation des antifascistes.


Pour ce qui est de l'abbaye de Corbigny, on peut être d'accord ou pas sur le projet et sur l'art contemporain, mais ce qu'il est interessant de dire c'est que lorsque l'abbaye n'était pas
réhabilitée et qu'elle menaçait de tomber en ruine, tous ses défenseurs des traditions et des belles pierres n'en avaient rien à faire.


Pour la fête de la vieille, voilà qui me décide à y aller.....


Merci pour votre blog


Louise