Desouchière: mon voisin, le tueur

Publié le par ladesouchiere-degage.over-blog.com

Notre découverte de La Desouchière ressemble à un banal scénario de film d’horreur.

 

Dans le village des Grands Moulins, un coin magnifique au bord de l’Yonne à la lisière du Parc du Morvan, sur la commune de Mouron sur Yonne (58800], canton de Corbigny,  une grande propriété presque à l’abandon. Seul un tailleur de pierre y réside depuis quelques années.

 

Et puis, un beau jour du printemps 2009, la propriété résonne à nouveau de rires et des cris d’enfants. Les coups de marteau et le bruit de la perceuse rythment l’été, et des jeunes et moins jeunes gens commencent à réparer quelques vitres cassées. Ils sont avenants et souriants, aiment le pain bio, et s’intéressent à, l’artisanat, à la nature…

On entend parler d’un futur gîte, et en tout cas, quel plaisir de voir à nouveau des volets ouverts, dans ce coin, ou tant de maisons restent fermées pendant des années.

 

Seulement, voilà, les nouveaux voisins ne nous ont pas tout dit, et pour cause.

 

A l’entrée de la propriété, une jolie pancarte «  L’atelier de la Licorne Bleue ». Mais ce n’est pas ainsi, en réalité, que les habitants du lieu ont baptisé leur nouveau domaine. Sur Internet, mais aussi dans des réunions de l’extrême droite française, ou le projet a été présenté sous son véritable jour, c’est «  La Desouchière ».

 

Pourquoi la « Desouchière » ? Nos néo ruraux d’un nouveau genre sont de ceux qui pensent que les gens se divisent en deux : les français « de souche », eux, et les autres, les « allogènes », les « métisses », et « leurs amis », qu’il faut chasser et terroriser par tous les moyens.

 

Ils appartiennent au courant identitaire : leurs camarades organisent des manifestations contre Besson , jugé trop laxiste en matière d’immigration, aux cris de « One, two free, retourne dans ton pays », et n’hésitent pas à agresser physiquement des manifestations contre l’identité nationale à Lyon.

 

Sur le net, les gens de la Desouchière animent deux sites «  La Desouchière » (1) et « Des racines et des Elfes », où ils expliquent très clairement leur projet pour ce coin du Morvan : s’installer discrètement, racheter des biens immobiliers petit à petit, investir le tissu associatif local, ouvrir un gîte réservé à une certaine clientèle qui devra montrer « patte blanche », puis se dévoiler le moment venu, quand les bases seront solidement posées.

 

Cette stratégie « discrète » et la nécessité de cacher leur véritable activité à leurs voisins les a amenés à rester très vagues publiquement sur la localisation du lieu, ils évoquent uniquement la Bourgogne et le Morvan…

 

Seulement voilà, pour les fascistes et les racistes, le Morvan n’est pas un terrain conquis.  

Les « desouchiers » qui pensaient connaître le « terroir » ont bien mal choisi leurs voisins.

 

Nous sommes nés ou pas dans le Morvan, nous y vivons, par choix ou par hasard, à l’année ou quelques mois, parce que nous y avons nos amis, ou notre famille, ou tout simplement parce que nous aimons le coin.

 

Après être tombés sur la vidéo inaugurale de La Desouchière, puis sur son site,  nous n’avons pas mis bien longtemps à trouver sa localisation exacte et « soigneusement » dissimulée. A croire que nos fanatiques de la « France Profonde » ne s’intéressent guère à ses paysages, pour ne pas savoir qu’une rivière ne ressemble pas à une autre, et que chaque village a ses spécificités architecturales…

 

 On l’aime et on le connaît, le Morvan, et pas parce que c’est « notre terre », « notre terroir », pas parce que nous prétendons avoir des droits dessus, mais parce qu’on s’y balade beaucoup, notamment. Et qu’on n’a pas envie d’y croiser de dangereux abrutis, en train de brailler «  Maréchal nous voilà » au détour d’un chemin.

 

La Terre est à tout le monde, dans le Morvan comme ailleurs, c’est pour ça qu’il faut l’interdire aux cons qui veulent en faire un enfer, ou le voisin est toujours l’étranger. Pour les Gaulois d’opérette, y’a déjà le Parc Astérix.

 

Puisque nos identitaires sont honteux de leur identité, nous allons la faire connaître. Pour que chacun puisse se positionner en connaissance de cause, sur ses nouveaux voisins, et leur projet.

 

 

(1)   http://ladesouchiere.blogspot.com/

(2)   http://www.desracinesetdeselfes.com/

 


Commenter cet article

cool 28/12/2015 10:40

je ne connais la desouchiere, mais vous me donnez envie d'y aller voir.
merci pour la pub